7 octobre 2021

Test du Pneu Tannus 700x32C

J'ai entendu parler des pneus Tannus sur internet vers 2019 lors de mes recherches sur comment bien mettre une rustine etc. Et je me disais bien qu'un jour je testerai ça mais niveau budget faut dire qu'à l'époque j'étais serré....

Finalement c'est chose faite aujourd'hui et je pense que c'est un super investissement malgré que ce pneu coûte la peau du c**.

Je l'ai reçu via Chronopost en moins d'une semaine.


Le pneu existe sous 3 niveaux de dureté différents : le "soft", le "regular" et le "hard" ce que l'on peut traduire respectivement par "mou" "moyen" et "dur", sans compter les innombrables couleurs et tailles différentes, ce qui représente un catalogue assez conséquent.


Ici mon pneu est un 700 x 32C (32x622), "regular" au niveau dureté et couleur "Melon".


C'est bien parce que le catalogue est conséquent qu'il est souvent difficile de trouver certains modèles chez les distributeurs, notamment le modèle "soft" en taille 700x32c. Hormis sur quelques sites américains mais qui bien souvent ne livrent pas en France, ou à des frais exorbitants.

Pour en revenir au pneu, je l'ai donc commandé sur Ebay après comparatif des prix mais le distributeur ne proposait que le modèle "regular".

Il est beaucoup plus dur que ce que je m'imaginais et c'est là que je me suis dit que si c'était à refaire je prendrais le modèle "soft" sans hésiter, parce que je fais des livraisons à vélo chez Deliveroo et il faut que les pneus puissent amortir suffisamment les chocs pour ne pas renverser les plats ou les boissons fragiles.

La matière est brevetée, ils appellent ça le "Aither 1.1". Ce n'est finalement pas une matière extra-terrestre, c'est un espèce de mousse de polystyrène très concentrée et homogène ; La même matière que l'on retrouve dans les semelles de certaines baskets en version très rigide.

Le pneu est fourni avec un jeu de pins, la notice et l'outil permettant de les insérer.


Sur la notice il est précisé qu'il faut utiliser les pins qui sont à +3.5mm de la largeur intérieure de la jante. Fort heureusement la taille est inscrite sur les pins, pas besoin de mesurer leur longueur.

Chez moi la largeur de ma jante est connue puisque c'est une 622x19c donc 19mm de largeur interne. 19+3.5=22.5 ; J'ai donc choisi les pins bleus de 22.5mm.

Il faut de préférence retirer complètement le fond de jante car il risque d’empêcher les pins de bien agripper la paroi de la jante s'il se décale dessus.

Après 10 bonnes minutes je les ai enfin tous enfilé dans mon pneu c'est là que je me rend compte ô combien il est difficile d'enfoncer un pin bleu dans la largeur de ma jante tellement les pins bleus sont larges. J'ai donc tricher par rapport au mode d'emploi j'ai utilisé les pins noirs qui sont de 21.5mm et plus faciles à installer. Mais peut-être que si j'étais équipé d'un maillet je serais arrivé à enfoncer les pins bleus, ce qui agripperais le pneu plus fortement à la jante.

Bref, une belle galère pour l'installer. Comptez au moins 2 heures et avoir de préférence des gros bras ou une deuxième personne pour aider. C'est pas évident de placer le pneu autour de la jante car il est prévu un peu court pour être super serré. Je m'y suis pris avec 2 serre-fils (zip tie) et l'aide de mon frère pour tirer sur le pneu.

Il y aussi la méthode du levier mais encore faudrait-il avoir un bon levier en bois ou plastique très solide pour ne pas abîmer la jante.

Et clipser les pins avec leur outil ça a l'air facile en vidéo mais en réalité ça demande pas mal de muscles parce que la matière du pneu est vraiment dure.

Le pneu enfin monté :




Plus besoin de valve, bye-bye Dunlop et bon vent !

Après une bonne centaine de kilomètres je n'ai pas constaté d'anomalies en ce qui concerne la fixation du pneu sur sa jante.

Et surtout, c'est là que je vais faire polémique, je n'ai pas constaté de résistance au pédalage. Il réagit comme un pneu très bien gonflé. Je crois même que le moteur est plus soulagé avec un pneu très dur.

Mon modèle pèse, selon le constructeur, 650g, ce qui correspond à environ 50g de + que le poids de certains ensembles pneu et chambre à air.

Il est vraiment dur mais heureusement que j'ai un coussin de selle amortie sinon je crois que mes os du c** auraient finis en miettes.

Sans vouloir faire de la pub, ce pneu est selon moi une vraie révolution mais à mon avis ce qui freine son adoption massive c'est son prix exorbitant (comptez 60€ minimum par pneu environ à l'heure où j'écris ces lignes) et aussi la mauvaise réputation qu'ont les pneus pleins depuis toutes ces années, surtout en terme de performances.

J'ai expérimenté la descente de grosses pentes jusqu'à 44km/h sans que cela provoque le moindre souci. Par contre je crois qu'ils sont un peu plus glissant sur les pavés très lisses. Et sous la pluie ça reste à confirmer.

Les marques sur le pneu :



J'utilise un vélo électrique et vu le poids du vélo j'avais beaucoup trop souvent besoin de regonfler mon pneu arrière.


Maintenant quel plaisir de se dire que plus aucune bosse ne va faire baisser la pression du pneu ni taper sur la jante. Comme disent les anglais « no air, no problem ! »

Ce problème étant réglé, je crois que je ne pourrais plus me passer de ce genre de pneu.

Par contre pour enlever le pneu c'est, à mon avis, impossible sans le détruire. Autant acheter une autre jante arrière, car les pins qui retiennent le pneu sont enfouis sous le pneu. Il doit peut-être y avoir une technique mais j'ai pas vérifié.

Aucun plat renversé pour l'instant et pourtant j'ai pris plusieurs fois des commandes de chez KFC sur mon porte-bagages arrière.

Bref, après une bonne centaine de kilomètres et pas mal de bosses et de nid de poules encaissés le pneu n'a pas bronché. Je ne peux que le recommander.

Pour commander :